Identité

La spiritualité salésienne

Les jeunes sont le « buisson ardent » à travers lequel Dieu parle aux éducateurs salésiens.

Chaque jeune est un mystère à accueillir, devant lequel il faut retirer les sandales de ses pieds pour contempler éternelle présent à nos côtés. La spiritualité salésienne rejoint l’expérience du peuple de la Bible : quitter l’esclavage de l’Egypte, vivre avec les jeunes le désert qu’ils subissent, souvent trop seuls, pour qu’ils deviennent réellement libres.

Ce qui donne du souffle à nos vies de salésiens, c’est notre présence active au milieu des jeunes. Ils sont le chemin privilégié par lequel nous entrons en amitié avec Dieu. Le travail éducatif nous sanctifie, il nous hisse à la hauteur de Dieu éducateur patient et aimant. Notre figure évangélique est celle du berger qui conduit le troupeau hors de la bergerie : on trouve dans ce texte le mot « ex-ducere », « conduire dehors », libérer.

La sainteté des jeunes est toujours une sainteté accompagnée. C’est pourquoi la présence familière de l’adulte est essentielle. Le jeune mis en confiance écoute sa voix qui peut lui éviter les errances du non respect, de la tristesse et de la désespérance. C’est ainsi qu’il fera l’expérience que Dieu est un père qui aime.

La spiritualité salésienne est à la portée de tous, attentive aux premiers pas. Elle tient compte des progrès, ose des propositions fortes. Elle n’est pas faite d’exploits, mais de simplicité et de ténacité jour après jour. On peut mettre de la passion pour Dieu dans l’humble travail quotidien.

P. Jean François MEURS

Ressins

photo de Ressins

sites