Navigation



François de Sales éducateur

sfds1Saint François de Sales n'a jamais écrit de traité de pédagogie, en proposant sa méthode pour devenir "saint", mais il a donné de nombreuses indications qui constituent une "pédagogie salésienne". On en retrouve de nombreux échos chez Don Bosco. Chez François de Sales comme chez Don Bosco, tout est dans l'équilibre entre toutes les dimensions de la vie et de l'éducation.

LA RELIGION :

1) Tous sont appelés à la sainteté : (Tous sont "éducables")

"C'est une erreur, même une hérésie, de vouloir bannir la vie dévote (vie spirituelle) de la compagnie des soldats, de la boutique des artisans, de la cour des princes, du ménage des gens mariés. ... Où que nous soyons, nous pouvons et nous devons aspirer à la vie parfaite. ... Il faut accommoder la pratique de la foi aux forces, aux occupations et aux obligations de chacun." (IVD I,3) Don Bosco : la sainteté aussi pour les jeunes émigrés du monde ouvrier au XIXème (et pour nous aujourd'hui : les jeunes de la société de la mondialisation et de la communication)

2) Être créatif pour s'adapter à son public, à la culture de ses interlocuteurs :

François parle simplement, avec un ton souriant, chaleureux. "L'hiver 1602, le nouvel évêque institua un catéchisme tout nouveau : des cours élémentaires sur la foi chrétienne, mais présentés avec agrément, en sorte que tous les âges y prissent intérêt... Les enfants étaient au premier rang. L'évêque leur faisait réciter une page de catéchisme, qu'il leur expliquait ensuite à grand renfort d'exemples, de comparaisons et d'anecdotes." (SFS A 136-137) Le jeune Jean Bosco, le soir à l'étable : Ce qui les groupait autour de moi... c'était les histoires que je leur racontais, les exemples entendus lors des sermons ou au catéchisme. (Souvenirs Autobiographiques)

Entre 1895 et 1897, François rédige par écrit ses sermons, auxquels les habitants de Thonon n'avaient pas le droit d'assister. En effet, lire chez soi en cachette est plus facile, et il les prend par la curiosité. Il lance ainsi le premier hebdomadaire. François écrit en une forme toute simple, sans un seul mot grec ou latin, un livre bref, partagé en plein de petits chapitres, aussi facile à comprendre pour les gens du peuple que pour les gentilshommes. Il sera le patron des journalistes et des publicistes.(SFS A 63) Don Bosco écrivain : les livres scolaires, les bulletins salésiens, etc... les médias de l'époque. Don Bosco fait le choix d'un style simple accessible à tout le monde, se fait relire par Maman Marguerite.

François prend et perd du temps pour chacun. Comme pour Don Bosco, on remarque la qualité de son accueil, par exemple en confession, et dans l'accompagnement, François adapte ses exigences à chacun.

3) Progresser ensemble sur le même chemin de sainteté, une pédagogie par l'exemple :

François se sent avec les gens, engagé sur le même chemin que ceux qu'il accompagne. "Afin que montrant aux âmes le chemin de la dévotion, je chante avec elles ce cantique de triomphe... Seigneur Jésus, vivez et régnez en nos cœurs pour les siècles des siècles." (Introduction IVD)

4) Un optimisme et un équilibre fondé sur la foi :

"Il faut tâcher d'avoir une continuelle et inviolable égalité de cœur en une si grande inégalité d'évènements, et quoique toutes choses se tournent et varient diversement autour de nous, il nous faut demeurer constamment immobiles à toujours regarder, tendre et prétendre à notre Dieu. " (IVD IV,13) (Co 60-66)

"Le temps, c'est nous. Soyons bons et notre temps sera bon.
" Don Bosco : Un salésien ne gémit jamais sur son temps.

"L'AFFECTION" : UN STYLE AFFECTIF :

1) "Le cœur parle au cœur" :

"La meilleure méthode, c'est de ne pas avoir de méthode. Il faut que nos paroles soient enflammées, mais par l'affection intérieure ; il faut qu'elles sortent du cœur plus que de la bouche. On a beau dire, mais le cœur parle au cœur, et la langue ne parle qu'aux oreilles."(Lettre Mgr Frémyot - Vi 72)

2) Ne pas être répressif :

François gardera son calme face aux injures de ses adversaires, face aux calomnies, qui furent nombreuses, de part son rôle diplomatique et son diocèse aux frontières de divers royaumes. Derrière cette attitude, il y a aussi un principe : ne pas être répressif. "Parlez toujours de Dieu ... non point à la manière d'une correction, mais à la manière d'une inspiration : car c'est merveilleux combien la proposition douce et aimable de quelque chose de bon est une puissante amorce pour attirer les cœurs." (III,26)

Don Bosco : Ce n'est pas avec des coups, mais avec la douceur, que tu gagneras leur amitié. (rêve des 9 ans)

3) Par l'affection envers l'éducateur, créer la motivation :

Le goût de "suivre les conseils de Dieu" advient "quand par notre amour à son égard nous nous mettons entre les mains de sa divine volonté. ... L'obéissance d'amour n'a pas besoin d'être excitée par des menaces ou des récompenses, ni par aucune loi ou par un quelconque commandement." (TAD VIII,2)

François de Sales en déduit qu'il ne faut pas craindre de provoquer l'affection envers soi pour que l'autre ait envie de vous écouter et de suivre vos conseils. "Les enfants d'Annecy s'étaient pris d'une telle affection pour ce Monseigneur souriant, si habile à raconter des histoires, que, dans la rue, tous ceux qu'il rencontrait venaient à lui. L'évêque leur caressait la tête, leur disait un mot amical. Plusieurs, dès qu'il était passé, courait en avant pour renouveler ce plaisir ; ainsi, plus Monseigneur avançait, plus la petite troupe grossissait ; cela retardait un peu et impatientait parfois les gens de sa suite, mais lui s'en amusait. (SFS A 136-137)

Don Bosco : Proximité avec les jeunes, surtout en récréation. Être proche des jeunes produit l'affection, et l'affection engendre la confiance. Ils obéissent avec facilité aux ordres de quelqu'un dont ils sont sûrs d'être aimés. ... Celui qui se sait aimé aime, et celui qui est aimé obtient n'importe quoi, surtout des jeunes. (1884)

4) Favoriser la pédagogie de groupe : :

François fonde ou encourage les confréries : Les compagnies chez Don Bosco

"Il leur est nécessaire de s'allier les uns aux autres par une sainte et sacré amitié ; car par le moyen de celle-ci ils se motivent, ils s'aident, ils s'invitent mutuellement au bien." (IVD III,19)

5) Le jeu et la fête comme moyen pédagogique :

François organise une grande fête eucharistique "des 40 heures", pour marquer la conversion de Thonon en 1598. Il inaugure son catéchisme par une messe en musique. Il fait preuve d'une grande ouverture face "aux jeux, bals et fêtes" dans l'Introduction à la vie dévote (IVD I,23)

Don Bosco : Travaille et sois joyeux ! Qu'on donne ample liberté de sauter, courir et crier à cœur joie. La gymnastique, la musique, le théâtre, les sorties favorisent la discipline et la bonne santé, physique et morale. (Prév)

LA RAISON :

1) Commencer par l'intérieur : travailler les motivations :

"Pour moi, Philothée, je n'ai jamais pu approuver la méthode de ceux qui pour corriger l'homme, commencent par l'extérieur, par la contenance, par les habits, par les cheveux. Il me semble au contraire, qu'il faut commencer par l'intérieur. Car le cœur étant la source des actions, elles sont telles qu'il est. (IVD III,23) La méthode préventive forme des élèves réfléchis, auxquels l'éducateur peut à tout moment parler le langage du cœur... (Prév)

2) Puis respecter la liberté :

Quand "il est nécessaire de contredire quelqu'un et d'opposer son opinion à celle d'un autre, il faut user de grande douceur et dextérité, sans vouloir violenter l'esprit d'autrui ; car aussi bien ne gagne-t-on rien en prenant les choses âprement. L'esprit humain peut être persuadé, non pas contraint. Le contraindre, c'est le révolter." (IVD III,30)

"Il faut tout faire par amour, et rien par force. Il faut plus aimer l'obéissance que craindre la désobéissance." (L Mme de Chantal 170)Don Bosco aurait pu paraphraser : faire aimer l'obéissance, plus que faire craindre la désobéissance.

3) Mais travailler la volonté / éduquer par l'expérience :

"A votre avis, Théotime, qui aimerait le plus la lumière, l'aveugle-né qui saurait tous les discours que les philosophes en font, ou le laboureur qui d'une vue bien claire sent et ressent l'agréable splendeur du beau soleil levant. Le premier a plus de connaissance, et le second plus d'expérience, et cette expérience produit un amour de la lumière bien plus vivant que la simple connaissance du discours : car l'expérience d'une qualité, d'une valeur nous la rend infiniment plus aimable que toute les connaissances qu'on pourrait avoir sur elle." (TAD VI,4)

4) Travailler la patience / la douceur dans l'action quotidienne :

"Il faut que chacun marche en sa voie ; la voie des saints était de faire ce qu'il faisaient, mais la vôtre c'est de parvenir à la perfection peu à peu, et non pas d'un coup comme vous le voudriez. Il faut d'abord gagner ce point, demain un autre, et pied à pied nous nous rendrons maître de nous-mêmes, ce qui ne sera pas une petite conquête." (sermon 16 02 1614) "Jamais travail fait avec impétuosité et empressement ne fut bien fait : il faut se dépêcher tout bellement (lentement), comme dit l'ancien proverbe. ... Nous faisons toujours assez tôt quand nous faisons bien." (IVD III,10)

5) La nécessité d'un guide spirituel : (le tutorat)

Le guide spirituel / éducatif aide par son écoute, son expérience, ses compétences, mais surtout il permet la personnalisation du chemin éducatif. Quelque soient les conseils donnés en général, François de Sales renvoie toujours chacun vers son guide spirituel. "Priez Dieu avec une grande instance qu'il vous en fournisse un qui soit selon son cœur... Ayez en lui une extrême confiance... Et pour cela choisissez-en un entre mille ! (IVD I,4) Chez Don Bosco, le confesseur régulier...

CONCLUSION :

Beaucoup de correspondances avec les convictions et la pédagogie de Don Bosco : tous sont appelés à la sainteté, se rendre proche des jeunes par la simplicité du langage, le jeu, la fête..., la manière de faire progresser sans être répressif, l'affection dans le rapport éducatif, la pédagogie de groupe... Et des intuitions d'actualité : se motiver par un projet personnel et travailler sur l'intériorité pour le concrétiser, prendre du recul par rapport à la sur valorisation de l'affectivité, et à l'exigence du "tout tout de suite", la nécessité de la personnalisation du rapport éducatif (parcours diversifiés, proposition d'un tutorat), tout en maintenant des expériences de groupe à visée éducative.

BIOGRAPHIE DE SAINT FRANÇOIS DE SALES :

BIBLIOGRAPHIE :

SFS A : Saint François de Sales et ses amitiés.  M Henry Coüannier. Monastère de la Visitation

IVD Introduction à la vie dévote.

TAD Traité de l'amour de Dieu.

1884 : Lettre de Don Bosco sur l'état de l'Oratoire en 1884

Prèv : Règlement pour les maisons de la Société de St François de Sales - Le système préventif - 1887