Navigation



Don Bosco ami des jeunes

Le 8 décembre 1841, je m'apprêtais à dire la messe . j'étais dans la sacristie de l'église St François d'Assise. Un gamin s'était caché dans un coin et regardait avec curiosité. le sacristain lui demanda de me servir la messe. "Je ne sais pas" répondit-il.

bosco11Alors le sacristain le prit en chasse en le frappant à coups de plumeaux. 
" Que faites-vous? Pourquoi battre ainsi cet enfant? Vous avez mal agi, c'est mon ami. Rappelez le sur le champ, je dois lui parler." L'enfant revint tout tremblant. Il ne pouvait pas savoir servir la messe, car il n'y avait jamais été! je lui proposais d'assister à la mienne. On parlerait ensuite.


Après la messe, on fit connaissance : il s'appelait Barthélemy Garelli, venait d'Asti, avait 16 ans, ses parents étaient morts, il ne savait ni lire ni écrire, n'avait pas de métier . Et à son âge, il n'osait pas aller au catéchisme. Je lui proposais de lui faire le catéchisme pour lui, et ses copains s'il en avait. la première leçon se réduisit au signe de croix. La semaine suivante, il revenait avec ses copains...


Une fois devenu prêtre, Don Bosco fut emmené par Don Cafasso visiter les prisons de Turin, où il vit beaucoup de jeunes. Il décida de se consacrer aux jeunes en danger. La rencontre de Barthélemy Garelli est le début de son oeuvre. Chaque semaine, les jeunes viennent de plus en plus nombreux, pour le catéchisme, et pour les jeux.  Hébergé un temps dans les oeuvres de la marquise de Barolo, ce patronage se déplace chaque semaine, pour se fixer enfin dans un quartier mal famé de Turin, le Valdocco, dans la maison louée , puis achetée à un certain Pinardi.


Tous ces jeunes étaient des ouvriers du bâtiment, sans protection ni famille. Don Bosco va les voir sur les chantiers, passe des contrats avec les patrons. Puis, avec l'aide de sa mère, Don Bosco commence un internat. Se souvenant des métiers appris pendant sa scolarité, il ouvre des cours professionnels pour les jeunes.